Monday, 4 May 2009

Loi sur le piratage sur Internet

Le gouvernement français essaie de prendre des mesures contre l'essor du piratage des films et de la musique sur Internet. Il a présenté un projet de loi au parlement, mais pour empêcher le progrès de cette loi, les députés du parti socialiste ont apparu au dernier moment pour voter contre le petit nombre de députés de droite qui étaient présents.

http://www.lefigaro.fr/economie/2009/03/09/04001-20090309ARTFIG00245-piratage-sur-internet-bras-de-fer-a-l-assemblee-.php

Parmi les mesures proposées: un premier avertissement à tout interanaute qui pirate des films ou de la musique. Dans un deuxième temps le piratage serait puni par la suspension de son abonnement avec le fournisseur d'accès. Finalement, l'internaute verrait sa ligne internet coupée. Les détracteurs de la loi considèrent qu'elle risque de trop aliéner les jeunes.

Le piratage est sans doute un fléau qui nuit énormément a des artistes qui veulent mener une petite carrière et à mon avis il est temps d'envoyer un message plus fort que ce genre de crime n'est plus acceptable. Mais est-ce qu'une loi serait facile à mettre en pratique? Les fournisseurs d'accès n'aimeront pas faire la police eux-mêmes.

J'ai assisté une fois dans notre lycée "jumeau" à une séance faite par un éducateur où il expliquait à la classe la loi actuelle sur le piratage et les conséquences pour les artistes. Le cours était bien reçu et c'est par ce genre d'initiative qu'on va éduquer les jeunes sur les conséquences du piratage. A part quelques avertissements sur les DVDs et dans les cinémas je vois très peu de propagande sur la question en Angleterre.

3 comments:

  1. Laa loi Création et Internet ou comment installer légalement un spyware gouvernemental et développer des notions de filtrage et surveillance des comportements des usagers (surveillance des e-mails, bien entendu).
    Loi coutant 80 millions d'euros, qui ne sera applicable que d'ici un an et demi, à la base destinée pour protéger les artistes, alors que cette loi n'apporte pas un centime à la création...
    Heureusement elle sautera au Conseil Constitutionnel ou sera alors appliquée mais il sera plutôt drôle de voir qu'elle est techniquement et juridiquement inapplicable.

    Plus de lecture:
    http://www.numerama.com/magazine/tag/Riposte-graduee
    http://www.pcinpact.com/s/hadopi.htm

    ReplyDelete
  2. Je vois bien que tu es pour J-Y!

    ReplyDelete
  3. Du point de vue de la France c'est trop gros en effet, et encore plus du point de vue de l'Europe. Ce texte sautera au Conseil Constitutionnel ou au niveau Européen de toutes façons (Amendement Bono encore voté à l'unanimité aujourd'hui).
    Et puis arrêtons l'hypocrisie, les majors prennent 82% des sommes récoltées sur la vente des disques... et l'industrie du disque ne meurt pas: http://www.pcinpact.com/actu/news/50659-musique-cinema-crise-ufc-que-choisir.htm c'est la vente du disque qui chute. Quelle entreprise se permet de dire que son profit doit être exponentiel dans tous ses secteurs?
    Bref ^^

    ReplyDelete