Friday, 29 April 2011

Learning styles

Do you buy the visual/auditory/kinaesthetic classification of learning styles? Or other classifications? Someone put me on to this interesting, critical view of learning styles by Professor Daniel Willingham. Have a look (or listen? or feel?):

http://www.youtube.com/watch?v=sIv9rz2NTUk

Les bienfaits de l'immigration

L'immigration est depuis de nombreuses années un souci majeur des Français. Depuis plusieurs années il en va de même pour la Grande Bretagne où les journaux populaires mettent de l'huile sur le feu en soulignant les abus du système. Selon les économistes l'immigration a un effet plutôt positif sur un pays quelles que soient les inquiétudes sociales qu'elle peut provoquer. Il est certain également que c'est grâce à l'immigration que les vieux pays de l'Europe pourront maintenir leur niveau de vie dans les années à venir.

Voici ce qu'en dit Eric le Boucher sur slate.fr:


"Peu à peu, par renoncement des partis politiques de gouvernement, l’immigration apparaît négative. Les immigrés seraient responsables du chômage et de la stagnation des salaires. Il faut non plus seulement contrôler l’immigration mais l’arrêter, comme l’a demandé Claude Guéant (immédiatement et vivement critiqué, il est vrai, par Christine Lagarde). A un an des élections, il n’est pas «électoral» d’essayer de faire la pédagogie des bienfaits de l’ouverture des frontières. Plus aucun homme ou femme politique n’ose, et le Front national impose son idéologie xénophobe.
L’immigration est pourtant très utile, en Amérique, en Europe comme en France. Depuis Adam Smith, les économistes sont traditionnellement des grands défenseurs de l’arrivée de migrants sur le marché du travail. Toutes les enquêtes statistiques en confirment les bienfaits.

Une trop vieille Europe

D’abord le contexte. Dans l’Europe des Vingt-Sept, déjà dix pays voient leur population vieillir et rétrécir. A commencer par l’Allemagne. A partir de 2015, l’évolution démographique de l’ensemble de l’Union européenne sera négative. L’immigration est le seul moteur démographique positif. Or pour les économistes, le premier facteur de décroissance est la baisse de la population. Pour croître, une économie a besoin d’un marché du travail actif.
Depuis toujours, l’Europe a été une grande terre d’accueil. Elle compte 44 millions d’immigrants, 9% de ses 500 millions d’habitants. Mais le climat s’est durci au fil des années. Aujourd’hui, les sondages sont clairs: les populations européennes veulent restreindre ces flux. 90% des Italiens le souhaitent, 75% des Français, 66% des Britanniques.

Quels emplois prennent les immigrés?

Ces immigrés sont-ils créateurs de chômage? Prennent-ils les emplois des Français comme dit le Front national?
Les études convergent pour répondre négativement. Les jeunes «Européens» sont de plus en plus diplômes, ils aspirent à des fonctions de plus haut niveau. En conséquence, beaucoup d’emplois non qualifiés, de manœuvre, de services, de construction sont laissés vacants. De plus en plus d’immigrés les occupent et cela pousse les Français vers le haut, ce qui du même coup élève leurs salaires. Temporairement, note Sébastien Jean et Miquel Jimenez, si le marché du travail est rigide, une légère pression s’exerce sur les salaires des non qualifiés mais à moyen terme cet effet s’estompe puis s’inverse.
En tous cas, les immigrés ne prennent pas les emplois des Européens ou des Français. 

Ce qui coûte cher, c'est la santé et les retraites

En revanche, ils prennent les places des autres immigrés, précédents, et provoquent un fort taux de chômage dans cette population. Ça, c’est vrai. Du coup, ils pèsent sur les caisses chômage. Et on remarque que, plus un Etat dispose d’une sécurité sociale généreuse, comme la France, plus il attire des immigrés sans qualifications.
Mais, en général en âge de travailler, ils ne pèsent pas sur les caisses de retraites et peu sur les caisses de santé (dont les plus grosses dépenses viennent des personnes âgées). Au total, l’immigration serait positive pour le budget de l’Etat [PDF], selon Xavier Chojnicki du Cepii.
Il ne s'agit pas, à l'inverse, de s’illusionner sur «ces immigrés qui vont payer nos retraites». Cet espoir est vain: il faudrait qu’ils soient beaucoup plus nombreux, jusqu’à doubler la population européenne en 2050. Le financement des retraites ne viendra pas de là, mais d’un allongement des durée de cotisation.
Non pas fermer la porte mais l’entr'ouvrir: c'est la solution de l’immigration «choisie», qui se généralise. Le pays n’accueille plus que les métiers dont il a besoin: artisans, ouvriers de la construction,  agents de services... Ou bien encore des métiers qualifiés, comme le pratiquent le Canada,  l’Australie ou les Etats-Unis. L’immigration américaine est ainsi qualifiée à 42% (contre 38% de non-qualifiés) alors qu’elle est majoritairement non qualifiée en France (à 85%). 
Conclusion: la France devrait, à l’inverse de ce qu’a proposé Claude Guéant, encourager l’immigration choisie. Mais, dans tous les cas, globalement, les apports de main d’œuvre ne menacent pas les emplois et, sur un continent en déclin démographique, restent l’un des plus bénéfiques moteurs de croissance."  

Sunday, 24 April 2011

Images de l'échange

Got back last night after nearly two weeks of the exchange. Most of the group were very happy with the usual quota of pupils not wanting to leave or else glad to be coming home. One student got taken to Spain, a couple to Paris and one on a tour of the Dordogne by motorhome. It struck me that doing an exchange is less of an ordeal than it was for some students because of the internet. Fifteen years ago you could be really on your own for a week or so, which was good for the language but more of a personal test. Now, nobody is isolated whilst carrying a mobile or going online with Facebook. I slightly regret this.

Meanwhile yours truly and family had a relaxing few days of wandering around, cycling, reading, watching Mad Men and seeing friends. So, in the lull before the return to controlled assessments and A-level orals, here are a few photos:

French and English at Futursocope:



RGS students by the Germanicus Arch in Saintes:


The Roman arena in Saintes:


Our shot of the Château de la Roche Courbon - interesting guided tour too:


Steve and Joel in La Rochelle:


By the Sèvre-Niortaise:


Thursday, 21 April 2011

Un temps d'été

C'est un mois d'avril pas comme les autres. Ici à Puyravault le soleil reste au rendez-vous et on se croirait au mois de juillet. Hier on est allés à la plage sur l'île d'Oléron avant de faire escale à la citadelle de Brouage. Aujourd'hui on a fait une belle promenade à vélo dans les marais, c'est-à-dire dans la Venise Verte près d'Arçais. 25 km a travers champs, villages et bois. Une curiosité: on a traversé la Sèvre-Niortaise en prenant un "bateau-chaînes". Le bateau est attaché à chaque berge par une chaîne qu'il faut tirer. On fait la traversée en tirant sur la chaîne. Très amusant. On reste debout et bien au milieu de la barque.

La région a été transformée, principalement au dix-neuvième siècle, par la création de centaines de cours d'eau. Au lieu d'un marais inexploitable, on y trouve du bois, de petits villages un peu délabrés mais pleins de couleur, du bétail, des oiseaux, et des touristes qui se promènent en barque, à pied ou à vélo. Pour passer un moment dans le calme et la verdure il n'y a pas mieux.

Monday, 18 April 2011

AV or not AV

A bit of politics for change.
My son has been working for the Yes to AV campaign so there has been much discussion about it chez les Smith. I do think our first-past-the-post sytem has some major drawbacks, the main one being its lack of proportionality. We get strong governments based on small proportions of votes and smaller parties are hugely under-represented. I also feel, when I go to vote, that my vote counts for little and feel obliged to vote tactically.

AV does not solve the problem of proportionality to any great extent. The Guardian did an analysis after the last election which suggested that under AV the Lib Dems would have got a few more seats, but that the House of Commons would have looked about the same. So I don't buy the argument, therefore, that AV will lead to dangerous small parties getting a foothold.

That said, I would feel a little more empowered to vote according to my conscience under AV. I also feel that when second preferences are counted, voters may feel, like me, that their vote counts to a greater extent.

The Jenkins report back in 1993 looked at electoral reform in detail and concluded that the voting system which best covered all bases (constituency link with MP, proportionality, stable government) was AV +, also known as AV with top-up. Despite its greater complexity, I like this solution too, but it is not on offer. Jenkins rejected AV because, amongst other things, it was thought to be too unfair on the Tories.

So, why vote for a second-best solution? Well, you could argue, from a progressive standpoint, that if it hits the Tories, then that's a good thing. You could also argue that that it may be a step towards AV +. I somehow doubt if that will be the case as electoral reform does not come along very often. This could be our only shot for a very long time.

The No campaign has claimed AV is more expensive. Not true. They say AV is too complex. Well, it is a little more complex, but worth it if more people's votes are taken into account.

What about the French system, the scrutin majoritaire à deux tours? Well, like AV it guarantees that a candidate gets over 50% of the votes (though without using second choice votes as with AV), but it is costly and not very proportional either.

In sum, I intend to vote for AV and recommend others to look carefully at the arguments. Google the Jenkins report for a balanced and not too long-winded appraisal of the various electoral systems.

Sunday, 17 April 2011

En France, en ligne

We'd resisted getting the internet here in France for a long time, but we finally caved, mainly because Elspeth needs to go online for her work. So we now have a nifty, fast connection with Orange (France Télécom in disguise, I think). Cheap broadband is not easy to get in France, as the main players all seem to charge for a complete package of telephone, internet and TV. anyway, it's all working, so here I am.

We picked up Joel from Nantes airport last night and are now enjoying relaxing in the April sun listening to Dream Theater in the background.(I occasionally enjoy a touch of prog metal.)
Before going to the airport we spent an hour or so in Nantes. My memories of Nantes are confined to the time when we ended our bike round along the Nantes-Brest canal a few years ago. I had forgotten how characterful the old centre is.

My students have largely settled in well and we enjoyed two pleasant days together last week, the first at Futuroscope, the second in Saintes and at the Château de la Roche Courbon. Futuroscope still looks fresh and they add something new each year. The latest headline attraction is Arthur 4D which is a combination of moving seats, 3D film and surround sound. Not bad, though no great quantum leap forwards from the film it replaced, Le Défi d'Atlantis.

So, for the rest of the week we hope to go out a bit, get some exercise, take a boat trip down the Charente, watch Mad Men on DVD and enjoy the weather.

Monday, 11 April 2011

La loi contre la burqa est contestée

http://fr.news.yahoo.com/4/20110411/tts-france-burqa-ca02f96.html

J'aime bien le commentaire d'un policier:

"Sur France Inter, le secrétaire général adjoint du Syndicat des commissaires de police a estimé que le texte serait "infiniment difficile à appliquer" et en définitive "infiniment peu appliqué"."

L'échange

Demain on descend en Charente Maritime une autre fois pour l'échange scolaire avec l'Institution Saint Louis à Pont l'Abbé d'Arnoult. Si je ne me trompe pas, c'est la vingt-deuxième édition de l'échange et cette fois nous serons 34 élèves et accompagnateurs (c'est-à-dire moi et Elspeth) à prendre l'avion de Leeds à Nantes. Helen Williams, ma collègue multilingue très dévouée, a prévu des excursions à Futuroscope, Saintes et au château de la Roche-Courbon. Nos élèves assisterons également à des cours et passerons le reste du temps en famille. La dernière fois qu'on est allés au château de la Roche-Courbon une de nos élèves s'est fait attaquer par un cygne, paraît-il, mais je ne m'en souviens pas du tout.

Vous ne connaissez pas le château de la Roche Courbon? OK - voici une image juste pour vous:


                                             Image: panoramio.com

Joli, non?

Wikipedia nous raconte:

"L'un des anciens propriétaires du château fut Jean-Baptiste Mac Nemara, lieutenant de Frégate et enseigne d'une compagnie de marine, qui épousa en 1713 Julienne Stapleton, fille de Jean Ier Stapleton, l'un des premiers Irlandais de Nantes1. Il acheta beaucoup plus tard le chateau, en 1756, un peu avant son décès, pour la somme de 130.000 livres2. Pierre Loti se rendait souvent en vacances chez sa sœur, domiciliée à Saint-Porchaire. Lors de ses balades à travers la campagne alentours, il tomba sous le charme du château de la Roche-Courbon, à l'abandon, en ruines, au milieu des broussailles. Profitant de sa notoriété, l'écrivain permit de sauver le site et fit connaître ce château, qu'il surnommait volontiers le « château de La Belle au bois dormant ».
Paul Chénereau acheta puis fit restaurer le domaine, lui redonnant sa splendeur d'antan. C'était son gendre et sa fille qui l'habitaient, mais décédés tous les deux récemment (Jacques Badois en 2008, son épouse en 2010). Bâti au XVe siècle sur un éperon rocheux au milieu des marais, ce château fort fut transformé en élégante demeure par Jean-Louis de Courbon, au cours du XVIIe siècle. Comme le marquis n'émigra pas lors de la révolution française le château ne fut pas vendu comme bien national. Sa fille Charlotte épousa un aide de camp de Napoléon. Très dépensière, elle sera ruinée et le château sera abandonné durant une centaine d'années."

Sunday, 10 April 2011

"What a fuss over a piece of cloth"

The burqua law comes into force tomorrow in France, so in principle if a woman is reported for wearing a full face veil she can be fined 150 euros. The arguments about the veil have been very well rehearsed and maybe they could be summed up thus:

For a ban:
  • security issues, need to identify someone
  • an issue of female freedom, some women forced to wear the burqua or niqab
  • wearing the veil is not "French"
Against a ban:
  •  it is anti-libertarian, people should be able to wear what they like
  • some muslim women like to wear the veil and feel empowered in an age where looks count for too much
  • the ban is unworkable since other forms of clothing also hide the face e.g a ski mask
  • the ban is ultimately racist, despite its claims
  • why bother since only a couple of thousand women wear a niqab or burqua anyway
A British minister was asked about a possible ban in Britain and commented that in Britain we don't tend to tell people what to wear. I thought that summed it up reasonably well. It's a lot of fuss about very little. People can hide their identity in many ways, women do not need a law to protect them from over-zealous husbands and, ultimately, the libertarian argument is the trump card.

I agree with Viv Groskop in today's Observer. "What a fuss over a piece of cloth" she comments.

http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2011/apr/10/france-burqa-niqab-ban

She concludes:

"Jean-Francois Copé, leader of Sarkozy's UMP party, says the ban has the support of 74% of the population. But if you read the comment threads on French news websites, France is divided. Granted, many support the ban. As one commentator writes: "This is France. Live by French laws." But equal numbers voice the idea that this ban violates "the basic French principle of liberty".
Exactement. Because liberty means allowing others to get on with their lives, even if you don't approve of their wardrobe choices. In the meantime, anyone planning a trip to the Alps might want to select their winter headgear very carefully."

The "niqabitches" video has been doing the rounds on Youtube apparently. Here is a link:

http://www.telegraph.co.uk/news/newsvideo/8036686/French-women-cause-a-stir-in-niqab-and-hot-pants-in-anti-burka-ban-protest.html

Friday, 8 April 2011

Breaking Bad



Toujours à la recherche des meilleures séries télé sur DVD, nous avons découvert Breaking Bad, dont la quatrième série est en train d'être diffusée aux USA. On aime bien.

"Walter White est professeur de chimie dans un lycée et vit avec son fils handicapé et sa femme enceinte.
Un jour, un médecin lui diagnostique un cancer du poumon en phase terminale. Bouleversé, il décide de mettre en place un laboratoire de méthamphétamine (drogue) afin de subvenir aux futurs besoins de sa famille."

C'est Arte qui a les droits de diffusion en France.

http://www.breaking-bad.com/

Thursday, 7 April 2011

thisislanguage.com

http://www.thisislanguage.com/french.html

I have just been put on to this site which has some nice authentic video interviews to help GCSE students improve their listening skill. The videos are well pitched and come with transcripts you can view as an option. There are also grammar pages. The latter are pretty sketchy and not of much use. In addition, the videos could do with some associated exercises to give the site some interactivity.

It's currently free, but I get the feeling it may become a pay site at some point. It will need to improve to make it worth paying for.

I would happily recommend it to students as a free to register site.

Tuesday, 5 April 2011

Soundcloud

A barbershop singing friend put me on to Soundcloud recently. You download an app to your ipad or similar device with microphone, make recordings and upload them to the Soundcloud site. You can then share with friends. Simples.

The link should take you to some recent barbershop recordings of our chorus and quartet. It is very unforgiving!

http://soundcloud.com/will-cox/qtet-maybe-blue-velvet?utm_source=soundcloud&utm_campaign=share&utm_medium=raw&utm_content=http://soundcloud.com/will-cox/qtet-maybe-blue-velvet

Saturday, 2 April 2011

Le "Palmarès" des lycées

Tous les éducateurs en Angleterre connaissent trop bien le fléau des "league tables", ces classements d'écoles, accompagnés d'un taux de "valeur ajoutée", qui sont censés aider les parents à sélectionner un établissement scolaire. Quand on les avait inventés il y a quelques années on ne savait pas à quel point ils allaient influencer les directeurs d'établissement dans le choix de cours proposés aux élèves. En Angleterre on a trouvé toutes sortes d'astuces pour donner l'impression qu'une école produit un score favorable. Solution classique: pousser les élèves vers les matières plus faciles, les incitant par exemple à étudier l'informatique et le commerce au lieu des langues vivantes ou l'histoire-géo. Le jeu est bien connu, ce qui a amené le ministre de l'éducation Mr Gove à revaloriser les langues, les sciences et l'histoire-géo en créant un nouveau palmarès basé sur le nombre d'élèves qui réussissent dans ces matières au niveau GCSE. Déjà on constate une ruée vers les langues pour faire bonne impression dans le classement.

Eh bien, en France ces palmarès commencent à inquiéter certains commentateurs. Les Français feraient bien d'analyser ce qui s'est passé outre Manche. Il s'agit de la "loi des conséquences imprévues".

Voici ce que Philippe Watrelot en dit. Je trouve son analyse juste.

http://philippe-watrelot.blogspot.com/2011_03_01_archive.html
En voici un extrait:

"Pour la dix-huitième année consécutive, le ministère de l'Education nationale publie les indicateurs de résultats des lycées . L'étude fournit trois données principales: le taux de réussite au bac, le taux d'accès des élèves de seconde et de première au baccalauréat et la proportion de bacheliers parmi les élèves quittant le lycée. Les taux de réussite et d’accès de chaque lycée doivent être comparés à des taux « attendus » qui tiennent compte des caractéristiques sociodémographiques et scolaires des élèves qui le fréquentent. Ceci permet de dégager la « valeur ajoutée » du lycée et d’offrir une approche relative de son efficacité. Dans plusieurs journaux on prend la peine de détailler comment est calculé chaque indicateur.
Pour quel usage ? Cette évaluation des établissements scolaires peut être utilisée dans une logique de concurrence et de démantèlement de la carte scolaire. Le terme de “Palmarès” utilisé par plusieurs journaux est à cet égard révélateur. ON insiste d’ailleurs sur le fait que ce classement doit permettre le choix des parents. Plutôt que de considérer ces critères de “performance” comme une forme d’évaluation du travail des équipes.
Au final, et malgré les intentions louables des concepteurs de ces indicateurs, on est obligé de constater que dans notre pays obsédé par la sélection et le classement, leur usage est perverti. Et on en vient à se demander s’il ne faudrait pas cesser de les utiliser et s’interroger sérieusement sur d’autres modes de pilotage et d’évaluation des établissements. Ce que souligne aussi le Café Pédagogique en posant la question : N'est-il pas temps d'étudier les effets de la publication de ces indicateurs sur le système éducatif ?
Ce débat n’est pas neuf et se repose chaque année au moment de la publication des indicateurs. Il y a dans ce sujet un aspect de “marronnier” selon le jargon de la presse. La preuve, cette chronique est un quasi-copié-collé de la revue de presse du 8 avril 2009 et de celle du 14 avril 2010 !"

Et voici le dernier palmarès des lycées basé sur les chiffres de 2010 avec une belle carte interactive qui montre les départements et les régions où les élèves ont le taux de réussite le plus élevé:

http://www.leparisien.fr/societe/carte-interactive-le-palmares-des-lycees-2011-30-03-2011-1385363.php

Je ne suis pas contre l'idée de fournir au public toutes les informations dont ils ont besoin, mais les chiffres devraient être accompagnés d'un message d'avertissement expliquant les divers facteurs qui entrent en jeu lorsque on publie des résultats et des taux de valeur ajoutée. Je sais très bien de mon expérience professionnelle qu'on ne peut pas du tout se fier à la valeur ajoutée.